Catégories
Non classé

AG5- EcoSoc

Ce vendredi 14 février après-midi, le lobbying a débuté dans les locaux du MFGNU, et s’est terminé en fin d’après midi, vers 17H30. Dans le comité de EcoSoc, plusieurs délégations étaient réunies : le groupe de l’Australie (et son koala), des Etats-Unis, de la Corée du Nord et des Pays Bas. Les deux thématiques qui ont été abordées lors de cette mise en commun de clauses : comment assurer l’égalité des chances et mettre fin à la discrimination dans le but d’améliorer les relations humaines et comment lutter contre l’esclavage moderne et mettre ainsi en place des politiques favorisant la création d’emplois décents ?

Le Royaume-Uni et l’Espagne, partageant les idées des Pays-Bas, sont contre les inégalités et les discriminations, tandis que le Mexique et le Maroc, du groupe de lobbying de la Corée du Sud, font face à de fortes inégalités, et doivent trouver des issues possibles à ces fléaux.

Amnesty International (une ONG), la Belgique et le Chili, faisant tous partie du groupe de lobbying de l’Australie, ont proposé de voter chaque clause, afin d’avoir une résolution qui correspondait à leur avis.

Le lendemain matin, les débats commencent véritablement. Plusieurs amendements sont proposés pour les clauses. La délégation de la France suggère un amendement sur l’accès à l’eau potable, et la mise en place d’infrastructures pour aider les pays moins développés à y accéder. Cependant, comme le rappelle Reporters Sans Frontières, les Pays les Moins Avancés ne sont pas en capacité de financer des infrastructures capables de faire parvenir de l’eau à des populations éloignées. L’Inde évoque que l’eau est un droit fondamental et une ressource nécessaire à tous, que chaque être humain est en droit d’y avoir accès. Reporters Sans Frontières demande aux délégations du comité de faire un amendement pour préciser celui-ci, afin que cela soit plus clair et convienne à toutes les délégations. La procédure de vote est lancée, et l’amendement passe.

La résolution entière, quant à elle, a été presque votée à l’unanimité. Une seconde résolution a été proposée par la délégation de l’Egypte. Elle pense que les clauses proposées sont un moyen d’aller contre les inégalités, et qu’il y a des solutions concrètes. Elle invite donc les autres délégations et associations à voter en faveur de cette résolution. Un point d’information est formulé par le Mexique concernant la clause 1 et 7, car toutes les deux peuvent en former qu’une seule. L’Egypte recommande à cette délégation de proposer un amendement. La résolution est votée dans son entièreté et passe.

Durant l’après midi, la délégation de la France a proposé un amendement, et a ajouté une clause à une résolution. L’amendement est passé, malgré quelques délégations contre ce dernier.

Plusieurs résolutions ont été débattues ce samedi, et 3 résolutions sont passées.

Ce comité était composé de délégations qui étaient très impliquées dans les problématiques d’où un “ralentissement” de l’ambiance, qui a été relancée à travers les gages des retardataires à la fin de la journée ainsi que par la presse.

Ce dimanche matin, le comité Économique et Social est présent à l’assemblée générale à l’ESPE. On leur souhaite de bons débats, et une agréable fin de conférence, en espérant que les délégations étrangères aient apprécié leur séjour à Grenoble.

DSC_0121.JPG

Iloa Munoz et Ayla Dione

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s